Idée de voyage naturaliste

Le Parc national de Bieszczady en Pologne : Une référence européenne en terme de protection de la nature

Sur une superficie proche de la moitié de la France, la Pologne compte certains des sites naturels les mieux préservés d’Europe. Jusqu’alors méconnue, la biodiversité du pays commence à être documentée et pour les passionnés de nature certains parcs nationaux valent le détour. 

Le parc de Bieszczady, qui ne date que de 1973, est situé dans la chaîne de montagne des Carpates, dans le sud-est de la Pologne, Bieszczady possède une faune et une flore très différentes de son pendant nordique. Si un groupe de bisons d’Europe en provenance de la forêt de Białowieża a bien été réintroduit dans les années 1960, leur chasse a été autorisée pendant de nombreuses années. Aujourd’hui, la région accueille 400 bisons mais bien peu vivent dans le Parc national lui-même. Pourtant, ce parc est remarquable à plus d’un titre. Selon Marc Michelot – de l’Association Arthen – qui a publié un article sur ce territoire dans le dernier numéro du Courrier de la Nature, revue de la Société nationale de protection de la nature (SNPN), « La Réserve de biosphère des Bieszczady représente une des rares références en Europe pour la découverte et l’étude d’une nature véritablement authentique où la grande faune tient, pour une fois toute sa place. La « pyramide écologique » y est pratiquement complète. » En effet, le parc accueille plus 700 variétés de plantes et quelques 300 espèces de lichens. Côté faune, Marc Michelot explique qu’on y trouve des espèces endémiques comme le triton des Carpates, mais également des animaux qui sont aujourd’hui devenus rares en Europe occidentale comme le râle des genêts ou le castor qui « occupe la plupart des cours d’eau ». Enfin, les grands mammifères ne sont pas en reste et la pyramide alimentaire compte de grands carnivores comme le loup et le lynx ainsi que de grands herbivores avec des cerfs élaphes à profusion.

Les raisons de cette richesse, le président d’Arthen les trouve du côté de l’Homme, non pas pour sa protection mais par son absence. En effet, le Parc national de Bieszczady aurait une particularité : l’agriculture intensive y est absente et l’élevage a quasiment disparu de ce territoire. Pas de concurrence pour les ressources, pas d’empiétement sur le territoire : sans doute les clés d’une protection environnementale réussie.

 

Vu especes-menacees.fr.  Article de Cécile Arnoud écrit le 24.04.2018

Apprenez en plus sur le parc de Bieszczady

  • Instagram

Secure SSL encryption